Options pour les soins et le logement

Ressources

Options pour les soins et le logement

Avez-vous établi un plan à mettre en œuvre quand les capacités de la personne atteinte de démence changeront et que son autonomie diminuera? La personne atteinte de démence pourra demeurer chez elle dans la mesure où elle recevra le soutien nécessaire de sa famille, d’amis, de services communautaires et où elle aura les ressources financières nécessaires. En tant qu’aidant naturel, vous devez vous poser des questions importantes et y répondre en toute honnêteté lorsque vous déciderez si le moment est venu pour la personne d’envisager d’obtenir plus d’aide à la maison ou de changer de logement.

  • Quels seraient les effets sur mon style de vie si je devais prendre soin de mon proche à domicile?
  • Ai-je les ressources physiques et émotionnelles nécessaires pour répondre aux besoins croissants de mon proche à la maison?
  • Est-ce que je me sens stressé et dépassé par mon rôle d’aidant?
  • Quelles autres sources de soutien y a-t-il (p. ex. famille, amis et services communautaires)? Y avons-nous pleinement recours?
  • La personne accepte-t-elle de l’aide à domicile provenant de l’extérieur?
  • L’aide extérieure suffit-elle à répondre aux besoins actuels et futurs de la personne?
  • Combien en coûtera-t-il d’obtenir adéquatement des soins et une supervision à la maison?
  • Globalement, est-ce que le fait de vivre à la maison compromet la santé physique et affective de la personne atteinte de démence ou la mienne en tant qu’aidant? 

La transition du domicile à la résidence de retraite : Guide pour les aidants de personnes atteintes de démence (PGREO, 2009) donne des conseils utiles et pratiques sur le moment et la manière d’envisager un déménagement. À noter cependant que le document date de 2009 et que depuis, beaucoup de ressources et de lois ont changé.

Options à envisager pour les soins 


Consultez la section Ressources locales pour obtenir les coordonnées nécessaires. 

  1. Centre d’accès aux soins communautaires (CASC) : Communiquez avec votre CASC local pour connaître les services de soutien personnel à domicile qui existent (aide pour prendre un bain, s’habiller) ou obtenir une recommandation à un programme de jour pour adultes âgés ou un programme de services d’assistance.
  2. Les programmes de jour pour adultes âgés offrent des activités en groupe le jour pour les adultes dépendants, comme les aînés fragiles, des personnes qui ont la maladie d’Alzheimer ou des personnes ayant une incapacité. Les services peuvent comprendre des loisirs, des repas et des soins personnels et permettent aux aidants d’avoir un répit. Le CASC gère toutes les recommandations, mais chaque programme a ses propres coûts et horaires et peut avoir ou non un service de transport.
  3. Services d’assistance : séjour de courte durée
    La personne atteinte de démence peut faire un court séjour dans un foyer pour personnes âgées ou un foyer de soins de longue durée pendant que son aidant est en vacances ou prend une pause. Des soins de convalescence pourraient être disponibles si vous vous remettez d’une maladie ou d’une chirurgie. Il y a des frais quotidiens et les services sont offerts dans un foyer privé pour personnes âgées (plus cher) ou dans un foyer de soins de longue durée (moins cher, mais toutes les demandes doivent se faire à l’avance et sont gérées par le CASC).
  4. Services privés de soutien à domicile
    Il existe de nombreuses options de services privés pour les personnes atteintes de démence et leur famille.


  1. Foyer pour personnes âgéesIl s’agit de résidences privées de style condominium offrant habituellement un ensemble de six services principaux dans un milieu plus ou moins semblable au milieu familial : logement, repas, lavage, ménage, activités et certains services personnels / de santé (p. ex. aide pour se laver ou autres soins personnels, soins infirmiers, supervision et administration des médicaments, clinique médicale sur place, etc.).Dans plusieurs régions du pays, y compris en Ontario, les foyers pour personnes âgées ne sont pas réglementés ou financés par le gouvernement. Cela explique la grande variété en ce qui concerne la taille de la chambre, le prix, les politiques, les installations ainsi que les programmes et les services offerts d’un foyer à l’autre.Certain foyers n’ont pas le personnel ni les services nécessaires pour répondre aux besoins d’une personne atteinte de démence, tout dépendant de son stade de démence, et en particulier, pour savoir comment réagir à ses comportements. D’autres peuvent avoir des programmes d’assistance ou des unités de soins pour personnes atteintes de démence qui peuvent mieux répondre aux besoins de ces personnes ou de celles ayant une autre incapacité. Il faut habituellement payer des frais additionnels pour ces services.En général, la plupart des foyers préfèrent accepter des aînés relativement autonomes pour leurs soins personnels (p. ex. aller aux toilettes, manger, s’habiller, se laver et marcher) et exigent un rapport médical sur la santé de la personne et les soins dont elle a besoin avant d’accepter sa demande. Certains n’acceptent pas les personnes qui ont un diagnostic de démence.
  2. Centres de services résidentiels (centres d’accueil)Ce sont des centres privés ou sans but lucratif qui offrent un logement aux adultes vulnérables ayant besoin de supervision et de services pour conserver leur autonomie fonctionnelle. Les services comprennent généralement le logement, les repas, la gestion des médicaments, l’entretien ménager et la lessive personnelle ainsi que des activités sociales ou récréatives. Les résidents ont habituellement une maladie ou une déficience mentale, physique ou intellectuelle. Ce type de centre est sécuritaire et offre du soutien, mais beaucoup de ces centres ne sont pas équipés pour s’occuper de personnes atteintes de démence. Ils peuvent cependant convenir aux personnes à un stade de démence précoce ou ayant d’autres besoins de santé mentale ou physique, qui n’ont pas les moyens d’aller dans un foyer pour personnes âgées privé et qui n’ont pas besoin de soins infirmiers en tout temps, comme ceux offerts dans un foyer de soins de longue durée.
  3. Foyer de soins de longue duréeLes foyers de soins de longue durée sont des logements offrant des soins aux personnes qui ne peuvent pas vivre de façon autonome et qui ont besoin de soins et de supervision en tout temps dans un milieu sécuritaire. En général, ces foyers offrent un niveau de soins personnels et de soutien plus élevé que les services à domicile, en foyer pour personnes âgées ou en centre d’accueil.Le Centre d’accès aux soins communautaires (CASC) de Champlain et ses coordonnateurs de soins sont la plaque tournante pour obtenir de l’information et faire une demande d’admission à un foyer de soins de longue durée. Vous ne pouvez pas soumettre directement une demande à un foyer de soins de longue durée.Votre coordonnateur de soins du CASC peut :
    • Vous renseigner sur les foyers de soins de longue durée.
    • Vous fournir de l’information sur les options financières disponibles.
    • Évaluer la personne à domicile ou à l’hôpital et déterminer son admissibilité.
    • Vous aider à remplir les formulaires de demande et coordonner le processus de demande.
    • Vous renseigner sur d’autres options de logement, comme les centres de services résidentiels, les foyers pour personnes âgées et les services de soutien à domicile (services d’assistance pour personnes âgées à risque élevé).
    • Vous outiller pour prendre une décision éclairée sur le foyer de soins de longue durée qui répond à vos besoins et intérêts.
    • Vous inscrire à la liste d’attente des foyers de votre choix.
    • Vous offrir une place dans un foyer de votre choix lorsqu’une place se libérera.

Le CASC fournit de l’information sur la demande et le processus d’admission à un foyer de soins de longue durée et les coûts ainsi qu’une liste des foyers.

Coût du logement dans un foyer de soins de longue durée

Les vétérans peuvent avoir un accès prioritaire à un lit dans un foyer de soins de longue durée et le droit de recevoir des subventions pour d’autres services  www.veterans.gc.ca/eng

 

Obtenir l’avis d’un professionnel sur les besoins et les services de soins

Il n’est pas rare que des membres de la famille aient des opinions différentes sur les soins dont a besoin la personne atteinte de démence et sur ses préférences en matière de logement.  Il est important de tenir compte de ses valeurs et de ses croyances, surtout en ce qui concerne la tolérance au risque, particulièrement si elle vit seule.

Qu’aurait-elle choisi il y a dix ans si elle avait été à ce stade-ci de la maladie?

Si vous faites des plans pour répondre aux besoins actuels et futurs de votre proche, parlez à son médecin de famille ou à un autre professionnel de la santé pour obtenir des conseils et une recommandation vers un service spécialisé.

  • Si la personne atteinte de démence a plusieurs problèmes de santé physiques, il serait bon que vous demandiez à votre médecin de famille si elle peut être référée à un service local pour une évaluation gériatrique. Cette évaluation s’adresse aux personnes de 65 ans et est effectuée pour diverses raisons :
    • changements récents des capacités physiques, mentales ou fonctionnelles, de la mémoire ou de l’humeur
    • changements importants dans les besoins en matière de soutien, stress de l’aidant naturel et planification
    • préoccupation concernant la sécurité physique, psychologique, sociale et environnementale
    • augmentation soudaine des recours aux soins de santé dans les six derniers mois
  • Si l’humeur de la personne atteinte de démence change ou si son comportement devient difficile et nuit aux soins, vous pourriez parler à votre médecin de famille de la possibilité d’être recommandé à des services spécialisés de soutien du comportement. Ces services comprennent généralement :
    • Une évaluation globale de l’humeur de la personne, de ses capacités cognitives et fonctionnelles, de sa sécurité et de son comportement
    • Des médicaments, au besoin, et d’autres recommandations (éducation, demande de services, stratégies de soins) pour optimiser son fonctionnement, planifier les besoins de la personne en matière de soins et alléger le fardeau de l’aidant.

Ressources

Foyer pour personnes âgées

Lorsque vous cherchez des foyers pour personnes âgées, il est important de bien faire vos recherches. Voici une liste de vérification (en anglais) pour vous aider à comparer les foyers.

Beaucoup d’aidants et de personnes atteintes de démence consultent gratuitement un service d’assistance pour vous aider à visiter et à choisir un foyer. En voici une liste pour la région de Champlain.

Il est obligatoire pour tout foyer pour personnes âgées de mettre en place un processus de plainte. Si vous voulez porter plainte, il pourrait être efficace d’en parler au personnel du foyer pour qu’une solution soit mise en place. Si vous croyez qu’un foyer ne respecte pas la Loi de 2010 sur les maisons de retraite ou ses règlements d’application, vous pouvez déposer une plainte à l’Office de réglementation des maisons de retraite. Il s’agit d’un organisme indépendant, autofinancé et sans but lucratif qui a été créé par le gouvernement de l’Ontario au titre de la Loi de 2010 sur les maisons de retraite.

Foyer de soins de longue durée

Les visites virtuelles des maisons de soins de longue durée vous familiariseront avec les options disponibles dans la région de Champlain. Les renseignements présentés ne remplacent pas les visites en personne, mais vous aideront peut-être à choisir lesquelles visiter.

Il y a des listes d’attente pour être admis à un foyer de soins de longue durée. Pendant l’attente, vous devriez prévoir plus de services à la maison. Les listes d’attente à jour pour la région de Champlain se trouvent dans le site suivant (en anglais) : http://healthcareathome.ca/champlain/en/Getting-care/Getting-Long-Term-Care/Wait-List



Réseau de la démence de la region Champlain 2021. Tous les droits sont réservés.